Qu’est-ce que l’autopartage ? | Kyump Qu’est-ce que l’autopartage ? – Kyump
Kyump.com,
l'intermédiaire de confiance entre particuliers n°1 de la voiture d'occasion
Retour à l'accueil
Derniers articles publiés :

Voitures au GPL : sont-elles vraiment plus économiques ?

Trouver une borne pour sa voiture électrique : le top 3 des applications mobile

Bien choisir son assurance auto: 3 points clés

Votre cote auto gratuite en quelques clics :

Qu’est-ce que l’autopartage ?

Publié le 26.12.2018



Il existe de nombreuses solutions de mobilité aujourd’hui. Si vous recherchez à vous déplacer de manière plus économique et moins polluante, vous avez le choix de l’autopartage. C’est un concept qui se fait peu à peu connaître en France. Comment fonctionne ce système ? Pourquoi est-ce une solution de mobilité économique et écologique ?

Le principe de l’autopartage

L’auto partage, à ne pas confondre avec le covoiturage (Ouicar ou Blablacar), est un système qui connait un essor fulgurant ses derniers temps. Celui-ci consiste à mettre un ou plusieurs véhicules à disposition d’automobilistes abonnés. Ce service est généralement proposé par des sociétés ou des associations qui disposent d’un parc de véhicules qui répond aux besoins d’une large catégorie de clientèle. Cependant, il peut également concerner un groupe de particuliers qui achète et se partage un véhicule : on parle également de « location entre particuliers ».

L’autopartage est donc une solution qui s’adresse principalement aux personnes qui ne se déplace qu’occasionnellement en véhicule. En effet, il n’est pas du tout rentable pour ce type de personne d’acheter une voiture étant donné que celle-ci ne roulerait que très peu et, en plus de cela, demandera des dépenses inutiles en réparations et frais d’entretien.

Les différents types d’autopartage

Un automobiliste qui souhaite utiliser un véhicule partagé peut avoir recours à deux types de systèmes de partage de véhicule : l’autopartage professionnel et la location de voitures entre particuliers.

1. L’autopartage professionnel

L’autopartage professionnel est un système où les véhicules appartiennent à une entreprise ou une collectivité locale telle que ZipCar ou Citiz. Les organismes qui proposent ce service disposent d’un parc automobile qu’ils renouvellent régulièrement afin de satisfaire au mieux les demandes de leurs adhérents. Les clients qui souhaitent recourir à l’autopartage doivent donc s’adresser, par téléphone, SMS ou via Internet, à un de ces opérateurs pour souscrire à un abonnement mensuel et pouvoir effectuer une réservation. Ils ont ensuite un accès libre aux véhicules. Les voitures disposent de places de stationnement ou sont stationnées sur la voirie. Les adhérents au système disposent donc d’un accès libre-service aux véhicules, qui ouvrent automatiquement grâce à des cartes d’accès ou à leurs smartphones. C’est donc une solution très pratique pour des locations de moins d’une journée. Les véhicules peuvent tout de même être loués pour des durées supérieures à une journée, le tarif devient alors plus attractif en général.

Les adhérents peuvent choisir le modèle du véhicule qui leur convient le mieux ainsi que le lieu où ils souhaitent le récupérer. Lors de la réservation, ils doivent également préciser la durée d’utilisation ainsi que le trajet qu’ils veulent effectuer. Cela permet d’évaluer les frais de déplacement. En fonctions du nombre de places disponibles dans le véhicules, il y a plus ou moins de passagers à bord. Le service d’autopartage est souvent accessible 24h/24 et 7jours/7.

Les systèmes d’autopartage professionnel peuvent être effectués en aller-simple (one-way) ou en aller-retour. Dans le système « one-way », le client n’a pas l’obligation de restituer le véhicule à la station où il l’a récupéré. C’est donc une solution très pratique pour des petits trajets de moins de une heure. Cependant, il n’est pas possible de réserver un véhicule à l’avance. Pour ce qui est du système « aller-retour », l’adhérent doit ramener la voiture là où il l’a récupéré. Cela diminue sa zone de déplacement mais les tarifs sont plus bas et il est possible de réserver le véhicule à l’avance. Ainsi, c’est le modèle le plus avantageux pour un client qui roule plus d’une heure et qui souhaite sortir de la ville.

2. La location de voiture entre particuliers

La location de voiture entre particuliers consiste à louer des véhicules appartenant à des propriétaires particuliers qui veulent partager leurs frais avec d’autres utilisateurs.
Ce service est proposé par plusieurs sites internet. Le principe est simple : il suffit à l’automobiliste qui souhaite effectuer une location de choisir le type de véhicule qu’il souhaite sur la plateforme collaborative avant d’être mis en relation avec le propriétaire. Le contrat de location est prédéterminé par l’opérateur et la location est couverte par une police d’assurance de cet opérateur. Les avantages de ce système sont le bas prix de location et le vaste choix de modèles de véhicules.
Certains véhicules de particuliers sont équipés d’un boîtier d’autopartage. Cela permet une location à partir d’une heure, et sans la présence du propriétaire. Les voitures non-équipées sont cependant louées à partir d’une journée étant donné que le propriétaire doit se déplacer pour la location.

Un moyen plus économique et pratique

Un des principaux avantages du système d’autopartage est que celui-ci permet de faire des économies considérables dans le budget dédié au véhicule. Selon l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie), le coût moyen d’un petit véhicule en France s’élève à environ 5360€/an en France (hors frais de parking et nettoyage).
Pour calculer combien coûte réellement un véhicule, il faut prendre en compte les éléments suivants :

  • Dépréciation : la différence entre le prix d’achat et le prix de vente d’un véhicule par rapport au nombre d’années d’utilisation. On estime qu’un véhicule typique déprécie entre 1500€ et 5000€ par an en fonction de son prix initial et de son âge.
  • Carburant : un des éléments principaux de coût. Il faut compter environ 0,10€ par kilomètre pour effectuer l’estimation la plus exacte.
  • Entretien : les consommables et équipements dans la voiture qui s’usent avec les kilomètres roulés, à savoir les pneus, les freins, l’embrayage, etc. On estime que cela compte pour environ 1000€/an.
  • Crédit : le coût de financement du véhicule.
  • Certificat d’immatriculation : obligatoire, il faut compter entre 40€ et 80€ pour une carte grise en fonction du département.
  • Péages : en fonction des trajets effectués par chacun, cela peut revenir à plusieurs centaines d’euros à l’année.
  • Contrôle technique : environ 17€ par an.
  • Parking : varie en fonction des trajets et des lieux de stationnement, soit en moyenne 1200€/an pour un parking en centre-ville d’une ville moyenne ou grande et jusqu’à 6000€/an dans les quartiers les plus onéreux des grandes villes.
  • Nettoyage : fluctue selon la méthode et la fréquence de nettoyage.

Il est donc important de repenser plusieurs fois à ses avantages avant l’achat d’un véhicule.

L’autopartage constitue également une solution très pratique. En effet, en passant par ce système, l’automobiliste n’a plus à se préoccuper des obligations telles que le contrôle technique, l’entretien ou encore le remplacement des pièces usagées. De plus, il peut choisir un véhicule en fonction de l’utilisation qu’il souhaite en faire.

Un moyen de déplacement moins polluant

L’autre principal avantage de l’autopartage est que celui-ci permet une baisse considérable de l’empreinte écologique de l’automobiliste.

Une voiture partagée remplace entre 4 à 8 véhicules privés. Cela se traduit par une réduction du taux d’émission de gaz à effet de serre. En effet, on estime que les réductions de gaz à effet de serre se situent entre 900kg et 1,2 tonne par an par automobiliste. De plus, la plupart des véhicules qui circulent sur le territoire français fonctionnent avec des énergies fossiles. Ce sont les plus grands responsables d’émission de gaz à effet de serre et c’est pourquoi il est important que leur usage diminue.

Les véhicules mis à dispositions en libre-service sont de qualité et moins polluants. Certaines sociétés proposent même des voitures électriques ou des véhicules hybrides, stationnées sur la voirie et reliées à des bornes. Cela permet une réduction de l’impact environnemental. Il est important de souligner que les véhicules mis à la disposition des abonnés sont de qualité.

De plus, les usagers des systèmes d’autopartage peuvent choisir le modèle qu’ils souhaitent à chaque réservation et ne sont donc pas obligés d’utiliser des grosses cylindrées pour chaque trajet. Ainsi, on estime en moyenne qu’ils polluent beaucoup moins par kilomètre roulé que les automobilistes non partageurs.

Le Grenelle de l’environnement encourage le développement de l’autopartage. Le développement de cette solution est encouragé par le Grenelle de l’environnement de par le fait qu’elle constitue un excellent moyen de lutte contre la pollution atmosphérique. La loi Grenelle prévoit même la mise en vigueur d’un label.

Kyump.com,
l'intermédiaire de confiance entre particuliers n°1 de la voiture d'occasion