Comment éviter l’encrassement de la vanne EGR ? | Kyump Comment éviter l’encrassement de la vanne EGR ? – Kyump
Kyump.com,
l'intermédiaire de confiance entre particuliers n°1 de la voiture d'occasion
Retour à l'accueil
Derniers articles publiés :

Voitures au GPL : sont-elles vraiment plus économiques ?

Trouver une borne pour sa voiture électrique : le top 3 des applications mobile

Bien choisir son assurance auto: 3 points clés

Votre cote auto gratuite en quelques clics :

Comment éviter l’encrassement de la vanne EGR ?

Publié le 02.01.2019 - Mis à jour le 07.01.2019



Les constructeurs ont équipé leurs moteurs diesels de technologies permettant des rendements toujours plus performants et répondant aux dernières normes européennes en matière de pollution. C’est dans cette optique qu’a été mis en place le système de recyclage EGR. Mais comment fonctionne ce système et comment doit-il être entretenu ?

moteur

Qu’est-ce que la vanne EGR ?

Le trigramme EGR (Exhaust Gas Recirculation) définit le gaz d’échappement qui est recyclé et réutilisé directement au niveau du collecteur d’admission d’une voiture. Le système EGR s’active uniquement sur des régimes et des charges moteur faibles, notamment lors d’une circulation en ville. Ce système est en fait un clapet, que l’on appelle vanne EGR, qui refroidi les gaz d’échappement en les redirigeant dans le circuit d’admission pour les brûler une seconde fois.

Ce système de recyclage des gaz a été mis en place en complément du catalyseur afin de limiter les émissions d’oxyde d’azote (NOx) des voitures modernes, et ainsi respecter les normes antipollution européennes actuelles, plus exigeantes.

Il faut savoir que lorsque le moteur d’un véhicule diesel tourne lentement, une partie des gaz d’échappement n’est pas brûlée. De ce fait, le moteur rejette de fines particules dans l’atmosphère. Ces rejets excessifs sont contraires aux normes de pollution.

Pourquoi la vanne EGR s’encrasse-t-elle ?

Comme dit précédemment, le système EGR s’active uniquement lorsque le moteur tourne à bas régime, autrement dit en milieu urbain principalement à cause de ralentissements ou de bouchons, mais aussi d’une allure contenue. De ce fait, il est logique que l’encrassement de la vanne EGR soit plus important.

De par son principe de re-circulation des gaz, le dépôt des particules fines dans la chambre de combustion favorise l’encrassement du moteur et donc de la vanne EGR. Une vanne EGR encrassée peut entraîner différents dysfonctionnement et problèmes au niveau du moteur. L’un des problèmes fréquents de dysfonctionnement intervient à cause de l’obturation des injecteurs par l’accumulation de ces dépôts.

De plus, les dépôts forment une couche noire appelée calamine et peuvent empêcher la vanne EGR de s’ouvrir et se fermer.

  • Si la vanne EGR reste en position fermée : elle devient alors inactive et malgré le fait que le véhicule fonctionnera correctement, il rejettera beaucoup plus d’oxydes d’azote et ne répondra plus aux normes de l’Union européenne.
  • Si la vanne EGR reste en position ouverte : elle endommagera gravement le système d’admission et le véhicule perdra de la puissance à l’accélération jusqu’à devenir excessivement poussif. En plus d’une perte de puissance du moteur, cela peut aussi provoquer des calages du moteur à répétition.

Comment nettoyer une vanne EGR ?

La vanne EGR elle-même peut finir par être totalement obstruée par la suie. Il est donc important d’entretenir la vanne EGR. Pour cela, il n’y pas beaucoup de solutions : comme il s’agit d’un système à dominante mécanique, il faut prévenir les dépôts de suie par une conduite variée et à haut régime, ou à des régimes variants (accélérations, vitesse soutenue). Cela ne favorise bien sur pas l’éco conduite (conduite économique et souple), mais comme l’encrassement de la vanne EGR est favorisé par une circulation à faible allure, il est conseillé de varier ses déplacements et son usage de la mécanique pour éviter cela.

La calamine accumulée dans la vanne EGR et les injecteurs sera alors entièrement brûlée et le véhicule fonctionnera à nouveau normalement. Pour procéder au décrassage, on peut ajouter dans le réservoir de carburant des produits de nettoyage tel qu’un nettoyant injecteur, environ tous les 20 000km, même si l’usage d’additifs n’est pas toujours recommandé.

Vous pouvez vous-même diagnostiquer une vanne EGR endommagée Vous pouvez effectuer un diagnostic automobile grâce à la prise OBD de votre véhicule. L'ordinateur pourra vous normalement retourner le code défaut « P0401 » correspondant à ce problème s'il est présent.

Le décalaminage moteur à l’hydrogène est une autre solution pour régénérer les pièces encrassées, éliminer les fumées noires, améliorer puissance moteur et réduire la consommation de carburant. Ce nettoyage consiste à injecter dans l’admission un mélange hydrogène-oxygène durant 30 minutes à 1 h 30, le moteur tournant au ralenti. Cette opération coûte entre 65 € et 100 € par heure et a pour effet de décoller, désagréger puis brûler les dépôts calamineux de la combustion.

Si malgré le traitement, le problème persiste, il faut envisager le remplacement, voire la suppression de la vanne EGR. Nous vous conseillons fortement de faire appel à un professionnel tel qu’un garagiste dans les deux cas car, en tant que professionnel, il saura faire un diagnostic auto fiable avant de procéder au démontage ou reprogrammer la gestion électronique du moteur.

Combien coûte une Vanne EGR en cas de remplacement ? Dans le cas où la vanne EGR est trop encrassée, il faut la remplacer afin qu’elle n’endommage pas les injecteurs du moteur. Son prix varie selon la marque et la motorisation du véhicule et est en général compris entre 250 et 600 euros.

Kyump.com,
l'intermédiaire de confiance entre particuliers n°1 de la voiture d'occasion